ASSOCENTOU est née du constat posé par deux assistantes sociales du travail en 1999, Mme Martine VITET (EDF) et Mme Reine FAUP (Hôpital MARCHANT) de l’isolement professionnel des assistantes sociales du travail sur Toulouse et qui ont décidé d’y remédier.

 

Tout au long de l’année 1999, de plus en plus d'AST se regroupent régulièrement pour échanger sur ses préoccupations et pratiques professionnelles, partager des informations et réfléchir ensemble à des solutions aux problèmes communs soulevés.

Très vite émerge une ligne directrice : se faire (re)connaître pour pérenniser les postes et participer à l’évolution de la législation du statut des AST.

 

Ce groupe informel se rapproche de l’ANAS qui propose la création d’une « section locale entreprise » pour officialiser le regroupement.

A la fin de l’année 1999, ce sont désormais 26 professionnelles qui participent aux réunions.

 

L’année 2000 est une année de réflexions pour les 43 participantes aux réunions .

Cela permet de structurer les actions sur 2 axes de travail :

  • Promouvoir l’association et le métier d’assistant(e) social(e) du travail

  • Veille juridique sur la profession d’assistant(e) social(e) du travail.

La Commission Travail de l’ANAS s’est dissoute faute de responsable. Le groupe décide donc de créer une association régionale.

 

Les dépôts des statuts de l’association ASSOCENTOU se font en Janvier 2001 (parution au JO du 03.02.01 p.534).

L’association loi 1901, a pour but de promouvoir le métier d’assistant de service social du travail en favorisant : les échanges, l’information, la formation, l’adaptation des pratiques et des outils de travail à l’évolution économique et sociale de l’entreprise.

A la fin de l’année 2001, l’association compte 21 adhérents.

 

Depuis la date de sa création, ASSOCENTOU n’a eu de cesse de faire évoluer les pratiques professionnelles des assistants sociaux confrontés à l’isolement dans leurs secteurs respectifs.

Ainsi un format de rendez-vous se dégage : des intervenants extérieurs du milieu médico-social interviennent auprès des adhérents d’ASSOCENTOU pour des réunions à thèmes. En parallèle, des assistantes sociales du travail d’ASSOCENTOU  interviennent à leur tour à l’extérieur pour faire connaître le service social du travail (par exemple dans les Écoles d’assistants sociaux).

 

L’association a également été confrontée à de nombreux évènements depuis sa création, dont le plus retentissant a été la catastrophe d’AZF le 21 septembre 2001.

Intervenant sur des sites toulousains la majorités des professionnelles ont vécu ce drame, avec les salariés et le personnel accompagnés. ASSOCENTOU a pu présenter auprès des autorités politiques locales (mairie et Préfecture) une plaquette sur « L’action des AST auprès des personnels sinistrés par l’explosion de l’usine AZF ».

 

L’association a pu développer des groupes de travail extérieurs et des actions de formations sur les thèmes essentiels du travail social en entreprises ou auprès du personnel : le stress au travail, la santé au travail, le harcèlement moral en partenariat avec la CRAM etc.

Le travail en partenariat est primordial et a permis le développement de réseaux avec des acteurs comme la CAF, le CCAS de Toulouse, La Cépière Formation, les services médicaux du CHU, les services de santé au travail, les employeurs etc.

 

Les évolutions des politiques sociales ont créé une demande d’information et de meilleure compréhension des réformes législatives. En 2006,  ASSOCENTOU  s’inscrit dans la démarche de la pluridisciplinarité dans le cadre de la réforme de la Santé au Travail avec la DRTEFP (Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, aujourd’hui intitulée la DIRECCTE).

Dans ce travail de maillage entre les territoires géographiques, les secteurs d’activités et les partenaires présents, l’association est actrice en intégrant les groupes de travail du MIDACT (Action Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail en Midi Pyrénées).

Les journées nationales de Santé au Travail tenues en juin 2010 à Toulouse, permettent à ASSOCENTOU et à ses adhérentes d’avoir une vitrine intéressante pour faire part de leur métier dans un milieu médical. ASSOCENTOU est alors membre du Comité scientifique d’organisation du 31ème Congrès de médecine et santé au Travail.

C’est un travail de préparation important qui a été fourni durant 3 ans, précédés de 2 années de réflexions pour l’association.

Des groupes de travail se sont créés à cette occasion :

  • Groupe de réflexion / RPS

  • Comité scientifique d’organisation des JNST

  • Comité de pilotage / organisation .

  • Commission communication

Dès 2009, deux intervenantes ont été associées à la réflexion pour l’élaboration de la conférence prévue, Jackie SPIEGELSTEIN, consultante en service social du travail, Tué Tam PHAM TIT, Conseillère du travail et chef de projet prévention des RPS chez ESSILOR France.

Lors de ces journées, ASSOCENTOU a animé les débats sur le thème des « acteurs de la Santé au travail, présent et avenir ».

Ultérieurement, des rencontres extérieures ont eu lieu, notamment à l’ETSUP de Paris en septembre 2010 pour une journée de réflexion sur « les RPS dans l’entreprise, place du service social du travail : des acteurs en coulisse ». ASSOCENTOU a aussi été invité aux 25 ans du MIDACT à Toulouse, en octobre 2010.